Hypnos Rex

Quelques années après que Raspoutine soit fusillé, la Tsarine l’est aussi. Grande aristocrate ou simple paysan, la mort les amène face à face, à égalité. Dans un Au-delà vide de sens les deux complices se retrouvent. C’est l’occasion pour eux de se questionner sur la signification de leurs existences, de leurs engagements spirituels et politiques, et peut-être même sur la nature de l’amour...

Conception et mise en scène : Razerka Ben Sadia-Lavant

Texte : Damien MacDonald

Avec Denis Lavant et Valentine Catzéflis

NOTE DE L’AUTEUR : « À l’époque de Raspoutine, le peuple est pris en étau entre l’attentisme des gouvernants, et les attentats des extrémistes. La peur ouvre le chemin aux ravages. Pendant ce temps-là, les riches comme les pauvres se questionnent sur la religion et la spiritualité à cause d’une société en mutation. Raspoutine fut plusieurs êtres à la fois : chaman convaincu et convaincant, porte-parole des pacifistes et des pauvres, mais aussi profiteur épris de pouvoir et de lubricité. Faire le portrait post-mortem de ce Staretz déconcertant, c’est ouvrir un dialogue avec notre temps. »